La Rive Gauche

Nous contacter

19 février 2016

Rendez vous ICI

Sites cartophiles

19 février 2008

De nombreux sites cartophiles ont été rassemblés pour vous dans la rubrique Liens, article Sur la Toile. Ne manquez pas d’y aller pour des visites virtuelles variées.

Photos anciennes de Viroflay

24 août 2005

En rédigeant l’article Des cartes sur la Toile, j’ai découvert une série de photos de Viroflay datant de 1905. Elles représentent la Villa bon repos et un étang (donc pas sur le territoire de la commune). Une recherche sur Chaville donne trois photos d’un étang. Ces photos proviennent de la base de données Mémoire mise à disposition par le ministère de la culture.

La Mairie (ou les Mairies)

 

Après être restée à son emplacement d’origine, près du chevet de Saint Eustache, la Mairie s’est installée en bordure du Village, près de la première gare, dans le haut de la rue descendant vers la Grâce de Dieu. L’immeuble occupé par la Mairie est encore visible aujourd’hui, rénové, avenue Welschinger. Après avoir été carrefour de la Fontaine puis, pour une courte incursion, sur le Plateau, la Mairie est depuis 1927 dans l’Hôtel de Morny. Fin 2005, une extension a été nécessaire pour regrouper les services municipaux en expansion.

Tout près de l’Hôtel de Morny, en bordure de la route venant de Chaville, la propriété Vigne, avec son parc aux belles plantations, montait vers le Chêne de la Vierge. Le pourtour inférieur du bâtiment était décoré de faïences bucoliques. A la fin des années 50, son rez-de-chaussée a abrité un atelier d’artiste et la bibliothèque municipale alors que les étages recevaient deux classes primaires. Il a été démoli et a cédé la place dans les années 70 à l’école primaire Camille Corot. La propriété était longée par la rue du Chêne de la Vierge dont l’emprise a été utilisée pour construire le collège Jean Racine.


- Première mairie

L’emplacement d’origine, en 1794, de la Mairie, au cœur du Village. Le premier immeuble de pierre à gauche de l’église abritait tous les services de la commune : mairie, police, école. Nicolas Nicquet était curé à l’époque de la Révolution et fut aussi maire.

Au coeur du Village, la première Mairie est toujours présente, près du chevet de Saint-Eustache. Cliché J. Larour, mai 2005
Au coeur du Village, la première Mairie est toujours présente, près du chevet de Saint-Eustache. Cliché J. Larour, mai 2005

Au fronton, la plaque rappelant l’origine du bâtiment. Cliché J. Larour, mai 2005
Au fronton, la plaque rappelant l’origine du bâtiment. Cliché J. Larour, mai 2005

- Deuxième mairie

Ensuite, au XIX° siècle, un immeuble plus grand a été dévolu aux besoins grandissants d’administration, situé en haut de la rue de la Grâce de Dieu, près de la voie ferrée. On peut noter que voisinaient alors la Mairie, la Poste, la Gare et un débit de vin. Au début du XX° siècle, l’immeuble de la Mairie menaçant ruine, il a fallu d’urgence reloger les services municipaux.

La Mairie au début du XX° siècle, près de l’Hôtel Morny (coll. part.)
La Mairie au début du XX° siècle, près de l’Hôtel Morny (coll. part.)

Le haut de la rue descendant à la Grâce de Dieu et coupée par les voies ferrées. L’immeuble au premier plan est à l’emplacement de la toute première gare (années 1840 - 1900) CPA . (coll. part.)
Le haut de la rue descendant à la Grâce de Dieu et coupée par les voies ferrées. L’immeuble au premier plan est à l’emplacement de la toute première gare (années 1840 - 1900) CPA . (coll. part.)

- Troisième mairie

Prise en location, la propriété de la belle-fille du Général Gouraud, sise Carrefour de la Fontaine, une voie alors en impasse, accueillit la Mairie avant que soit trouvée une solution pérenne.

La troisième Mairie était logée dans l’immeuble blanc, ici fraîchement ravalé.  Cliché J. Larour, mai 2005.
La troisième Mairie était logée dans l’immeuble blanc, ici fraîchement ravalé. Cliché J. Larour, mai 2005.

- Quatrième mairie

Un aménagement de services municipaux a été décidé en 1924 sur les terrains libres du Plateau. Une nouvelle Mairie fut construite, à côté d’un dispensaire et d’une salle (la Maison des Enfants). Signé de l’architecte versaillais Welsch, cet édifice élégant était destiné à accueillir les services municipaux au milieu des années 20, à l’initiative du maire Bénazet. L’opportunité d’acquérir l’Hôtel de Morny (le Grand Châlet) l’a rapidement désaffecté en tant que mairie, d’ailleurs déjà trop petite. Le quartier qui comptait déjà les Ecoles accueillit aussi la Maison des Enfants.

La Mairie construite au milieu des années 20 sur le plateau derrière les écoles, sera vite transférée à l’Hôtel de Morny. La Poste s’y établira pour plus de 60 ans. En arrière plan, un immeuble de la rue Rieussec. (coll .part.)
La Mairie construite au milieu des années 20 sur le plateau derrière les écoles, sera vite transférée à l’Hôtel de Morny. La Poste s’y établira pour plus de 60 ans. En arrière plan, un immeuble de la rue Rieussec. (coll .part.)

La Mairie vue de la rue. Plan large. Coll. part.
La Mairie vue de la rue. Plan large. Coll. part.

La Mairie vue de la rue. Plan serré. Coll. part.
La Mairie vue de la rue. Plan serré. Coll. part.

Détail de la façade pavoisée de la Mairie. CPA bleue. Coll. part.
Détail de la façade pavoisée de la Mairie. CPA bleue. Coll. part.

Autre vue de la Mairie. CPA bleue (coll. part.)
Autre vue de la Mairie. CPA bleue (coll. part.)

Détail du balcon d’honneur de la Mairie. CPA bleue. Coll. part.
Détail du balcon d’honneur de la Mairie. CPA bleue. Coll. part.

Belle vue de la nouvelle Mairie sur le Plateau, donnant un aspect imposant. CPA bleue (coll. part.)
Belle vue de la nouvelle Mairie sur le Plateau, donnant un aspect imposant. CPA bleue (coll. part.)

A noter que l’hôtel de ville des Clayes-sous-Bois, adossé à une cité scolaire, présente une grande similarité architecturale.


- Cinquième mairie

Mais l’opportunité d’acquérir l’Hôtel de Morny, propriété du baron Malouët, fit revenir la Mairie en 1927 à quelques mètres de ses premières implantations. Elle y est toujours, agrandie depuis peu.

L’arrière de l’Hôtel de Morny (le Grand Chalet), mairie de Viroflay depuis 1927. Son style russe avec des boiseries chantournées, hommage, dit-on, du duc à son épouse, née princesse Troubetskoï.  CPA, série Syndicat d’Initiative (coll. part.)
L’arrière de l’Hôtel de Morny (le Grand Chalet), mairie de Viroflay depuis 1927. Son style russe avec des boiseries chantournées, hommage, dit-on, du duc à son épouse, née princesse Troubetskoï. CPA, série Syndicat d’Initiative (coll. part.)

L’arrière du Pavillon de Morny a des allures russes avec ses parements de bois chantournés. Le duc de Morny, demi-frère de Napoléon III, avait eu cette attention pour la princesse Troubetskoï, son épouse d’origine Russe. Carte ayant circulé le 30 octobre 1934. (coll. part.)
L’arrière du Pavillon de Morny a des allures russes avec ses parements de bois chantournés. Le duc de Morny, demi-frère de Napoléon III, avait eu cette attention pour la princesse Troubetskoï, son épouse d’origine Russe. Carte ayant circulé le 30 octobre 1934. (coll. part.)

La Mairie dans les années 30. L’ex propriété Morny est encore ceinte de hauts murs qui ont trouvé leur utilité comme panneaux d’affichage (coll. part.)
La Mairie dans les années 30. L’ex propriété Morny est encore ceinte de hauts murs qui ont trouvé leur utilité comme panneaux d’affichage (coll. part.)

La Mairie dans les années 30. L’ex propriété Morny est encore ceinte de hauts murs qui ont trouvé leur utilité comme panneaux d’affichage. Carte Etab. Malcuit EM 3922 à bordure blanche. Carte ayant circulé le 9/9/1948 (coll. part.)
La Mairie dans les années 30. L’ex propriété Morny est encore ceinte de hauts murs qui ont trouvé leur utilité comme panneaux d’affichage. Carte Etab. Malcuit EM 3922 à bordure blanche. Carte ayant circulé le 9/9/1948 (coll. part.)

Un homme bien discret joue à cache-cache avec l’objectif.
Un homme bien discret joue à cache-cache avec l’objectif.

La Mairie, établie dans l’Hôtel de Morny depuis la fin des années 20. Carte sépia ayant circulé en 1942. (coll. part.)
La Mairie, établie dans l’Hôtel de Morny depuis la fin des années 20. Carte sépia ayant circulé en 1942. (coll. part.)

La Mairie, cernée par des hauts murs. CPSM années 50, N/B bord dentelé. (coll. part.)
La Mairie, cernée par des hauts murs. CPSM années 50, N/B bord dentelé. (coll. part.)

La Mairie dans les années 50. Les hauts murs ont été réduits à des banquettes accueillantes. (coll. part.)
La Mairie dans les années 50. Les hauts murs ont été réduits à des banquettes accueillantes. (coll. part.)

Un aspect plus moderne, dans les années 70, avec des chaines sur les bordures, chaînes que les gamins qui passaient faisaient osciller (coll. part.)
Un aspect plus moderne, dans les années 70, avec des chaines sur les bordures, chaînes que les gamins qui passaient faisaient osciller (coll. part.)


mise à jour avril 2017