En images

Nous contacter

19 février 2016

Rendez vous ICI

Sites cartophiles

19 février 2008

De nombreux sites cartophiles ont été rassemblés pour vous dans la rubrique Liens, article Sur la Toile. Ne manquez pas d’y aller pour des visites virtuelles variées.

Photos anciennes de Viroflay

24 août 2005

En rédigeant l’article Des cartes sur la Toile, j’ai découvert une série de photos de Viroflay datant de 1905. Elles représentent la Villa bon repos et un étang (donc pas sur le territoire de la commune). Une recherche sur Chaville donne trois photos d’un étang. Ces photos proviennent de la base de données Mémoire mise à disposition par le ministère de la culture.

Val Fleury

 

Meudon Val-Fleury

La gare de Meudon Val-Fleury vue du quai de Versailles. Cette halte marque l’entrée du tunnel de plus de 3km qui permet à la ligne des Invalides de déboucher à Chaville.
La gare de Meudon Val-Fleury vue du quai de Versailles. Cette halte marque l’entrée du tunnel de plus de 3km qui permet à la ligne des Invalides de déboucher à Chaville.

Intérieur de la gare de Meudon - Val fleury. Carte Etab. Malcuit EM n° 1885 ayant circulé ; pas de date. (coll. part.)
Intérieur de la gare de Meudon - Val fleury. Carte Etab. Malcuit EM n° 1885 ayant circulé ; pas de date. (coll. part.)

Une belle vue coloriée de l’intérieur de la gare du Val Fleury.
Une belle vue coloriée de l’intérieur de la gare du Val Fleury. "MEUDON. La gare du Val-Fleuri" carte ayant circulé le 2/9/1908 à destination de l’Angleterre. Dos blanc divisé, pas de marque d’éditeur. (coll. part.)

Vue coloriée du quai de Versailles. (coll. Part.)
Vue coloriée du quai de Versailles. (coll. Part.)

Plan général de la gare de Meudon Val Fleury (ligne du chemin de fer de l’Ouest). (coll. part.)
Plan général de la gare de Meudon Val Fleury (ligne du chemin de fer de l’Ouest). (coll. part.)

La promenade du dimanche à Meudon, probablement pour la terrasse.
La promenade du dimanche à Meudon, probablement pour la terrasse.

Un coup d’oeil vers l’élégante...
Un coup d’oeil vers l’élégante...

La place de la gare de Meudon Val Fleury. (coll. part.)

Détail de la vue précédente, avec le café des Moulineaux.

Au fond, sur le pignon, la publicité peinte pour les Galeries Lafayette de Paris.

Une autre vue de la gare de Val Fleury prise depuis la rive opposée. On note les claires-voies du séchoir d’une blanchisserie à droite.
Une autre vue de la gare de Val Fleury prise depuis la rive opposée. On note les claires-voies du séchoir d’une blanchisserie à droite.


Le tunnel de Val Fleury à Chaville

Ce tunnel ferroviaire est un des plus longs de France avec 3360 mètres de longueur et une pente à 9 pour mille. Il a été creusé par des ouvriers à l’abri d’un caisson mobile. Le soutènement et la maçonnerie étaient mis en place dans la foulée. Les travaux ont pris des retards à cause du terrain sablonneux et de fréquentes infiltrations d’eau. Il est parcouru de nos jours par les rames du RER C en 2mn40.

Une scène du percement du tunnel ferroviaire Meudon-Chaville. On distingue la maçonnerie placée au fur et à mesure de l’avancement et le chariot d’évacuation des déblais. Les stalagtites donnent la mesure des infiltrations d’eau.
Une scène du percement du tunnel ferroviaire Meudon-Chaville. On distingue la maçonnerie placée au fur et à mesure de l’avancement et le chariot d’évacuation des déblais. Les stalagtites donnent la mesure des infiltrations d’eau.

La vue ci-dessus est remarquable à cause du faible éclairage, la photo ayant été prise avec la jumelle Mackenstein un appareil de prise de vue à deux objectifs mis au point par les établissements Henri Mackenstein, fondés en 1872 et installés au 15 de la rue des Carmes à Paris. En 1888 les ateliers sortent la toute première caméra mono-objectif pouvant filmer jusqu’à 20 images par seconde. H. Mackenstein y a développé sa gamme d’appareils photographiques, fabriqués jusqu’en 1914. La stéréo jumelle permettait des vues stéréoscopiques et avait un magasin de 11 plaques de verre à chargement automatique.

zoomer l’image en double-cliquant içi

Les mêmes personnages moustachus appuyés sur leur canne, des contremaîtres probablement, posent cette fois en haut de l’échafaudage mobile. Zoomer l’image en double-cliquant içi

Une autre scène du percement du tunnel ferroviaire Meudon-Chaville. On distingue le boisage de la galerie qui vient d’être creusée à partir du plancher haut du bouclier. A part la différence du creusement sous pression, les tunneliers modernes suivis du train de pose des voussoirs en béton gardent le principe.
Une autre scène du percement du tunnel ferroviaire Meudon-Chaville. On distingue le boisage de la galerie qui vient d’être creusée à partir du plancher haut du bouclier. A part la différence du creusement sous pression, les tunneliers modernes suivis du train de pose des voussoirs en béton gardent le principe.

Compte-tenu de la longueur du tunnel, un train électrique a été développé, avec captation du courant coutinu par 3e rail parallèle. Et voici le train qui débouche du tunnel et se dirige vers Chaville ...

Débouché du train électrique sortant du tunnel de Meudon à Chaville. Carte F. Fleury circulée le 25 juin 1905
Débouché du train électrique sortant du tunnel de Meudon à Chaville. Carte F. Fleury circulée le 25 juin 1905

Des rames plus lourdes, dites "standard" utilisant 750 volts continus, ont été en service jusqu’à la modernisation de ligne en 1979. Ces rames standard ont opéré aussi sur la ligne rive droite St Lazare - Versailles/St Nom et sur la transversale Issy Plaine - Puteaux.


(mise à jour octobre 2010)