Les Transports

Nous contacter

19 février 2016

Rendez vous ICI

Sites cartophiles

19 février 2008

De nombreux sites cartophiles ont été rassemblés pour vous dans la rubrique Liens, article Sur la Toile. Ne manquez pas d’y aller pour des visites virtuelles variées.

Photos anciennes de Viroflay

24 août 2005

En rédigeant l’article Des cartes sur la Toile, j’ai découvert une série de photos de Viroflay datant de 1905. Elles représentent la Villa bon repos et un étang (donc pas sur le territoire de la commune). Une recherche sur Chaville donne trois photos d’un étang. Ces photos proviennent de la base de données Mémoire mise à disposition par le ministère de la culture.

Les gares en bref

 

Gare Saint Lazare

La gare porte le nom d’un quartier de Paris. L’enclos Saint-Lazare, ou clos de Saint-Lazare1, est un ancien clos de Paris situé dans l’actuel 10e arrondissement. Il abrite à son origine une léproserie tenue par une communauté religieuse. Il a tardivement abrité la prison pour femmes portant le même nom.

Cette gare, outre un important réseau de banlieue, dessert la Normandie. Elle fut le point d’embarquement pour rejoindre les bateaux transatlantiques au Hâvre.

Gare de Lyon

Cette gare porte le nom de sa principale destination.

Cette gare, outre un important réseau de banlieue, dessert le sud-est de la France.

Gare Montparnasse

Cette gare porte le nom du quartier. Il s’est appliqué depuis le XVIIe siècle à un lieu-dit de l’ancienne paroisse de Vaugirard. En référence au mont Parnasse, une montagne du centre de la Grèce qui selon la mythologie grecque abritait les muses, les étudiants du quartier latin de Paris auraient nommé avec humour « mont Parnasse » un amas de gravats qui formait, avant 1725, une colline artificielle sur l’actuel carrefour entre le boulevard du Montparnasse et le boulevard Raspail.

Cette gare, outre un important réseau de banlieue, dessert la Bretagne (Nanates, Rennes, Brest) et une partie du centre-ouest (Chartres, Le Mans).

Par dessus les voies. Au premier plan ce qui fut longtemps le centre de tri postal.
Par dessus les voies. Au premier plan ce qui fut longtemps le centre de tri postal.

Gare des Invalides

Cette gare porte le nom de l’édifice voisin, l’Hôtel des Invalides.

Cette gare, récente, a été créée pour l’exposition universelle de 1900. Son réseau de banlieue s’est développé vers l’ouest parisien. A la fin du XXème siècle, elle a été raccordée en souterrain au réseau sud-ouest parisien de la gare d’Orsay.

Gare du Nord

Cette gare porte le nom de la région principale de destination.

Cette gare, outre un important réseau de banlieue, dessert la Picardie, le Nord-Pas-de-Calais et aussi la Belgique.

Gare de l’Est

Cette gare porte le nom de la région de principale destination.

Cette gare, outre un important réseau de banlieue, dessert Nancy, Metz, Strasbourg et l’Allemagne. Elle fut stratégique pendant la Première Guerre Mondiale.

Gare d’Orsay

Cette gare porte le nom de sa localisation dans Paris, le quai d’Orsay.

Cette gare monumentale, qui fut la gare tête de ligne de la compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (le PO), a été raccordée à la gare d’Austerlitz (voir cette section ci-dessous). Elle sera raccordée à la fin du XXème siècle à la gare des Invalides, permettant ainsi le raccordement du Sud à l’Ouest parisiens.

Gare d’Austerlitz

Cette gare porte un nom symbolique historique. Elle portait le nom de sa première destination (gare d’Orléans). Elle est située à la tête des lignes « classiques » qui desservent notamment Bordeaux, Limoges et Toulouse.

En 1900, la compagnie du Paris-Orléans prolonge sa ligne vers le centre de la capitale et la gare d’Orsay devient la nouvelle tête de ligne, mise en service le 28 mai à l’occasion de l’Exposition universelle. La conception en revient à l’architecte Victor Laloux, et les travaux sont réalisés par l’entrepreneur Léon Chagnaud. En 1906, la grande halle d’Austerlitz est littéralement transpercée dans sa largeur par la ligne de métro no 5 dans le prolongement d’un viaduc traversant la Seine. Une station surélevée est implantée dans la halle.

En 1910, lors de la grande crue de la Seine, la gare est inondée et le trafic totalement interrompu du 31 janvier au 9 février. Pendant cette période, le départ et l’arrivée des trains sont reportés à Juvisy.

Depuis 1926, date de l’électrification Paris-Vierzon en continu 1 500 volts, aucun engin à vapeur n’entre plus à Austerlitz. C’est la première gare parisienne à ne plus recevoir de train à vapeur.

Gare de Sceaux

Cette gare porte le nom de sa principale destination lors de sa création. Elle dessert un important réseau de banlieue sud.


mise à jour avril 2017