VIROFLAY

Nous contacter

19 février 2016

Rendez vous ICI

Sites cartophiles

19 février 2008

De nombreux sites cartophiles ont été rassemblés pour vous dans la rubrique Liens, article Sur la Toile. Ne manquez pas d’y aller pour des visites virtuelles variées.

Photos anciennes de Viroflay

24 août 2005

En rédigeant l’article Des cartes sur la Toile, j’ai découvert une série de photos de Viroflay datant de 1905. Elles représentent la Villa bon repos et un étang (donc pas sur le territoire de la commune). Une recherche sur Chaville donne trois photos d’un étang. Ces photos proviennent de la base de données Mémoire mise à disposition par le ministère de la culture.

La Route Nationale - côté Versailles

 

A la limite de Versailles, la place Louis XIV marque l’entrée du pays. Longtemps la statue laurée d’Hippolyte Mazé, sénateur et précurseur de la Mutualité française, a salué les voyageurs. Elle a disparu et un nouvel exemplaire, par le sculpteur viroflaysien Coquillay, orne les jardins de la Mairie. C’est maintenant un arbre de la Liberté qui termine l’avenue de Paris à Versailles, large voie bordée de doubles rangées de platanes. Sur Viroflay, cette section a gardé les traces de grands ateliers (clotures en bois, garages) ou entreprises (laveries) jusqu’aux rues Raphaël Corby et de l’Ecole des Postes. Ensuite l’habitat se densifie jusqu’aux Arcades.

Chemin historique pour les transports lourds entre Paris et Versailles, suivi par les eaux du Rû de Marivel, la route de Paris à Bayonne a été rapidement un lieu d’activités : relais de poste, estaminets, blanchisseries. Viabilisée par Turgot, elle a servi aux transports lourds entre Paris et Versailles. Le 5 octobre 1789, elle voit passer une foule véhémente, les femmes de Paris qui montent à Versailles protester contre la famine qui règne en ville. Le lendemain après-midi, elles repassent, escortant la famille royale jusqu’à Paris. « Nous ramenons le boulanger, la boulangère et le petit mitron. Ils nous donneront du pain ou ils verront ! » L’abandon de Versailles comme résidence du chef d’état va endormir cet axe. Bien plus tard, à la moitié du XIX° siècle, les liaisons ferrés s’installent et ce sont les tramways Louvre-Versailles qui l’empruntent régulièrement. Elle verra le passage des troupes alliées, motorisées et blindées, le 25 août 1944. Elle a été renommée en hommage au général Leclerc.

Arcades

Le tramway à l’arrêt aux Arcades (coll. part.)
Le tramway à l’arrêt aux Arcades (coll. part.)

Près des Arcades, la bourrellerie et le restaurant (coll. part.)
Près des Arcades, la bourrellerie et le restaurant (coll. part.)

Les Arcades dans les années 50, avec les bandes de signalisation (coll. part.)
Les Arcades dans les années 50, avec les bandes de signalisation (coll. part.)

Le tramway sur fond des Arcades. Avec l’avion rajouté.
Le tramway sur fond des Arcades. Avec l’avion rajouté.

Gros plan du tramway en pleine course.
Gros plan du tramway en pleine course.

Les Arcades, côté Versailles (coll. part.)
Les Arcades, côté Versailles (coll. part.)

Vers l’Ecole des Postes

Le carrefour de l’Ecole des Postes.  CPA sépia années 30.
Le carrefour de l’Ecole des Postes. CPA sépia années 30.

zoom

La route nationale dans les années 30, encore bien calme (coll. part)
La route nationale dans les années 30, encore bien calme (coll. part)

La Route Nationale est encore bien calme. En face, la publicité des carburateurs GRIFFON.Carte circulée le 3/8/1939. Collection EM, série VIROFLAY (coll. part.)
La Route Nationale est encore bien calme. En face, la publicité des carburateurs GRIFFON.Carte circulée le 3/8/1939. Collection EM, série VIROFLAY (coll. part.)

Fabrique de cycles Lamoureux, sur la route nationale. CPA (coll. part.)
Fabrique de cycles Lamoureux, sur la route nationale. CPA (coll. part.)

Devanture Lamoureux (détail).
Devanture Lamoureux (détail).

Vue vers Versailles. station Esso, Garage Auto Play et supérette Bamberger. CPM des années 70.
Vue vers Versailles. station Esso, Garage Auto Play et supérette Bamberger. CPM des années 70.

Vers le croisement de l’Ecole des Postes, dont on voit bien le début en pavés à gauche. Le café à droite a peu changé et on distingue difficilement  la rue Raphaël Corby assez étroite..
Vers le croisement de l’Ecole des Postes, dont on voit bien le début en pavés à gauche. Le café à droite a peu changé et on distingue difficilement la rue Raphaël Corby assez étroite..

zoom

Croisement de l’Ecole des Postes. Le carrefour est beaucoup plus dégagé, notamment par le retrait de la construction à l’extrême gauche du cliché. CPM années 70.
Croisement de l’Ecole des Postes. Le carrefour est beaucoup plus dégagé, notamment par le retrait de la construction à l’extrême gauche du cliché. CPM années 70.

L’école et le parc, qui va jusqu’à Viroflay et la route nationale. CPSM N/B bord dentelé, non circulée
L’école et le parc, qui va jusqu’à Viroflay et la route nationale. CPSM N/B bord dentelé, non circulée

zoom sur la Route Nationale

Place Louis XIV

A la limite de Versailles, la statue du sénateur Mazé, fondateur du Secours Mutuel, et les six-ponts (coll. part.)
A la limite de Versailles, la statue du sénateur Mazé, fondateur du Secours Mutuel, et les six-ponts (coll. part.)

La statue d’Hippollyte Mazé dans une présentation
La statue d’Hippollyte Mazé dans une présentation "précurseur" (coll. part.)

L’entrée du pays, avec une belle vue de la route nationale dégagée à part une voiture (coll. part.)
L’entrée du pays, avec une belle vue de la route nationale dégagée à part une voiture (coll. part.)

Un beau cadrage du monument à Hippolyte Mazé, à l’entrée de Viroflay.
Un beau cadrage du monument à Hippolyte Mazé, à l’entrée de Viroflay.

Un mystère. Où était situé ce parc à essence pendant la guerre 1914-18 ? Probablement à l’écart du Village et des Arcades à cause du risque d’incendie.
Un mystère. Où était situé ce parc à essence pendant la guerre 1914-18 ? Probablement à l’écart du Village et des Arcades à cause du risque d’incendie.

Faussement localisé à Viroflay, le parc Chauchard est bâti en limite de la place Louis XIV, sur le territoire de Versailles. M. Chauchard, fondateur des Grands Magasins du Louvre, y avait édifié un groupe de pavillons, autour d’une rue et d’une chapelle, pour les cadres de son personnel. (coll. part.)
Faussement localisé à Viroflay, le parc Chauchard est bâti en limite de la place Louis XIV, sur le territoire de Versailles. M. Chauchard, fondateur des Grands Magasins du Louvre, y avait édifié un groupe de pavillons, autour d’une rue et d’une chapelle, pour les cadres de son personnel. (coll. part.)

L’entrée du Parc, au fond la chapelle.
L’entrée du Parc, au fond la chapelle.

mise à jour octobre 2015