En images

Nous contacter

19 février 2016

Rendez vous ICI

Sites cartophiles

19 février 2008

De nombreux sites cartophiles ont été rassemblés pour vous dans la rubrique Liens, article Sur la Toile. Ne manquez pas d’y aller pour des visites virtuelles variées.

Photos anciennes de Viroflay

24 août 2005

En rédigeant l’article Des cartes sur la Toile, j’ai découvert une série de photos de Viroflay datant de 1905. Elles représentent la Villa bon repos et un étang (donc pas sur le territoire de la commune). Une recherche sur Chaville donne trois photos d’un étang. Ces photos proviennent de la base de données Mémoire mise à disposition par le ministère de la culture.

Saclay

 

Les étangs de Saclay

Au milieu de la digue, le pavillon de contrôle des écluses entre les étangs de Saclay au bord de la route. Au loin, la route mène au carrefour du Christ de Saclay et au bourg. On peut supposer que la carriole légère arrêtée est celle où le photographe transportait son matériel. (coll. part.)
Au milieu de la digue, le pavillon de contrôle des écluses entre les étangs de Saclay au bord de la route. Au loin, la route mène au carrefour du Christ de Saclay et au bourg. On peut supposer que la carriole légère arrêtée est celle où le photographe transportait son matériel. (coll. part.)

Point de vue sur la route passant  au milieu des étangs de Saclay. Ce site est maintenant un point d’observation des oiseaux migrateurs. L’attitude des deux hommes peut laisser supposer qu’il l’était déjà il y a un siècle. (coll. part.)
Point de vue sur la route passant au milieu des étangs de Saclay. Ce site est maintenant un point d’observation des oiseaux migrateurs. L’attitude des deux hommes peut laisser supposer qu’il l’était déjà il y a un siècle. (coll. part.)

Belle perspective de la route pavée qui surplombe les étangs. Le petit pavillon abrite le mécanisme d’une écluse qui permet la communication des eaux sous la route. (coll. part.)
Belle perspective de la route pavée qui surplombe les étangs. Le petit pavillon abrite le mécanisme d’une écluse qui permet la communication des eaux sous la route. (coll. part.)

Au verso, une curieuse histoire criminelle racontée par le scripteur.  M. Sylvain Larue nous en a donné la teneur : A la suite d’une dispute, dans la nuit du 18 au 19 août 1906, Marie Crisson, servante à Bièvres, est abattue d’un coup de revolver par son amant Léon Bereau, fils de ses patrons. Elle était enceinte de lui et ne pouvait se résoudre à l’épouser, ses parents se seraient opposés à cette union.   Une fois le crime commis, il ligote le corps avec du fil de fer, y attache un poids de dix kilos, puis tracte en pleine nuit dans une brouette sa victime jusqu’à l’étang, distant de six kilomètres, pour s’en débarrasser. La dépouille est repêchée le 29 août.   Le 3 mai 1907, la cour d’assises de Seine-et-Oise, siégeant à Versailles, condamne Bereau aux travaux forcés à perpétuité.
Au verso, une curieuse histoire criminelle racontée par le scripteur. M. Sylvain Larue nous en a donné la teneur : A la suite d’une dispute, dans la nuit du 18 au 19 août 1906, Marie Crisson, servante à Bièvres, est abattue d’un coup de revolver par son amant Léon Bereau, fils de ses patrons. Elle était enceinte de lui et ne pouvait se résoudre à l’épouser, ses parents se seraient opposés à cette union. Une fois le crime commis, il ligote le corps avec du fil de fer, y attache un poids de dix kilos, puis tracte en pleine nuit dans une brouette sa victime jusqu’à l’étang, distant de six kilomètres, pour s’en débarrasser. La dépouille est repêchée le 29 août. Le 3 mai 1907, la cour d’assises de Seine-et-Oise, siégeant à Versailles, condamne Bereau aux travaux forcés à perpétuité.

Vue du poste d’écluse depuis la rive sud-ouest du Grand Etang. Carte A et Cie, ayant circulé le 07/06/1909. (coll. part.)
Vue du poste d’écluse depuis la rive sud-ouest du Grand Etang. Carte A et Cie, ayant circulé le 07/06/1909. (coll. part.)

Une autre vue du pavillon depuis la berge d’un étang.
Une autre vue du pavillon depuis la berge d’un étang.

Le Christ de Saclay

Proche du bourg de Saclay, c’est le grand croisement de routes menant à Jouy-en-Josas, Palaiseau, Saint-Rémy-les-Chevreuse. Comme pour beaucoup de calvaires au long des routes de France, une statue du Christ lui a donné son nom. La légende suivante est contée :

Un chasseur maladroit, las de ses insuccès et partant pour la chasse, vint menacer le Christ s’il revenait sans gibier. Rentrant bredouille, il lui cassa le bras d’un coup de feu, mais fut foudroyé par l’orage comme il rentrait par les bords de l’Etang.

L’auberge du Christ de Saclay. Vue animée un jour de course cycliste. (coll. part.)
L’auberge du Christ de Saclay. Vue animée un jour de course cycliste. (coll. part.)

Détail du groupe devant l’auberge.
Détail du groupe devant l’auberge.

Le centre nucléaire

Saclay abrite un établissement du CEA qui est un centre d’études nucléaires renommé.

Centre d’études nucléaires de Saclay (seine et Oise). L’anneau de l’accélérateur Saturne sans la totalité de ses protections de béton lourd. Correspondance d’un Alsacien en stage de formation à Saclay. CPSM circulée le 12/12/1963.
Centre d’études nucléaires de Saclay (seine et Oise). L’anneau de l’accélérateur Saturne sans la totalité de ses protections de béton lourd. Correspondance d’un Alsacien en stage de formation à Saclay. CPSM circulée le 12/12/1963.

mise à jour octobre 2016