Usage des clichés du site

10 septembre 2015

Vous êtes intéressés par une version haute résolution d’une de nos vues ? Par des précisions pour l’identification ? Par une autorisation de reproduction ou de citation ? N’hésitez pas à nous contacter !.

Recherche

9 septembre 2015

Nous sommes en permanence à la recherche de documents, photos, plans, etc. apportant des informations inédites sur Viroflay et les environs. Les documents prêtés seront scannés et rendus rapidement. Nous contacter via le site.

Les autocars Gaubert (1926 - 2004)

 

Fondée par les époux Francine et Louis Gaubert en 1926, la société de transports a permis le lien entre Vélizy-Villacoublay et les villes voisines.

Une ligne était dédiée au transport vers le plateau de vélizy-Villacoublay. Un garage était établi avenue des Trois Gares près de la gare de Chaville-Vélizy.

Plaque au 10-12 Bd de la Libération, à Viroflay, en 2014. (photo part.)
Plaque au 10-12 Bd de la Libération, à Viroflay, en 2014. (photo part.)

zoom

Le besoin de transport

La gare de Chaville-Vélizy, située sur le territoire de Viroflay, donne sur une place en longueur, initialement place de la Gare puis Place de Verdun. Le bâtiment, ouvre en rez-de-chaussée et dessert, au premier étage, les voies construites en remblai. Pour la desserte de Vélizy-Villacoublay, une gare routière s’est organisée sur la place. Des hôtels, cafés, commerces se sont rapidement développés. Le Bd des Trois Gares (Bd de la Libération), face à la gare, croise l’avenue Gaston Boissier et rejoint le pont de la gare de Chaville Rive Gauche. Ensuite une rue descend vers la Mairie de Chaville et remonte vers Chaville Rive-Droite.

Vers 1900, la place de la gare est encore trop grande. Le trafic commencera en 1902. Le bas n’est pas encore ouvert et reste en verdure. CPA coloriée support toilé (coll. part.).
Vers 1900, la place de la gare est encore trop grande. Le trafic commencera en 1902. Le bas n’est pas encore ouvert et reste en verdure. CPA coloriée support toilé (coll. part.).

L’hôtel est encore bien esseulé sur la place de la gare en 1910. On distingue au fond les frondaisons du restaurant Valroff et la culée du pont de la rue de Jouy, à droite de l’arche blanche. CPA circulée (coll. part.)
L’hôtel est encore bien esseulé sur la place de la gare en 1910. On distingue au fond les frondaisons du restaurant Valroff et la culée du pont de la rue de Jouy, à droite de l’arche blanche. CPA circulée (coll. part.)

zoom

Vue plus large de la place, Seule la partie devant la gare est encore dégagée.
Vue plus large de la place, Seule la partie devant la gare est encore dégagée.

La place et la gare routière

Belle animation de voyageurs et de véhicules devant la Gare de Chaville-Vélizy. A gauche un autocar Gaubert, au centre de nombreux taxis. Postée en 1937, la photo est probablement nettement antérieure, au début des années 30. (coll . part.)
Belle animation de voyageurs et de véhicules devant la Gare de Chaville-Vélizy. A gauche un autocar Gaubert, au centre de nombreux taxis. Postée en 1937, la photo est probablement nettement antérieure, au début des années 30. (coll . part.)

En 1937, l’hôtel a pris un étage supplémentaire, en gardant son style. La place de Verdun est maintenant dégagée et reçoit le marché un jour sur deux. A droite, des voyageurs attendent l’autocar Gaubert. CPA sépia circulée le 17 juin 1937 (coll. part.)
En 1937, l’hôtel a pris un étage supplémentaire, en gardant son style. La place de Verdun est maintenant dégagée et reçoit le marché un jour sur deux. A droite, des voyageurs attendent l’autocar Gaubert. CPA sépia circulée le 17 juin 1937 (coll. part.)

zoom

Gare routière devant la gare de la ligne des Invalides. On notera à gauche un bureau de vente des cars Gaubert avec le nom en anglaises au fronton.
Gare routière devant la gare de la ligne des Invalides. On notera à gauche un bureau de vente des cars Gaubert avec le nom en anglaises au fronton.

La montée dans l’autocar Gaubert. De dos, avec un baudrier et une casquette, le contrôleur régule la montée.
La montée dans l’autocar Gaubert. De dos, avec un baudrier et une casquette, le contrôleur régule la montée.

Les transports Gaubert à l’attente place de verdun, devant la gere de chaville-Vélizy (coll. part.)
Les transports Gaubert à l’attente place de verdun, devant la gere de chaville-Vélizy (coll. part.)

Dans les années 50, la gare de Chaville-Vélizy et la place de Verdun dégagée, vers la Rotonde. On notera les grands arbres du square le long des voies. CPSM N/B bord dentelé.  (coll. part.)
Dans les années 50, la gare de Chaville-Vélizy et la place de Verdun dégagée, vers la Rotonde. On notera les grands arbres du square le long des voies. CPSM N/B bord dentelé. (coll. part.)

Abondance d’autocars en attente, un jour de marché sur la place de Verdun. CPSM bord dentelé. (coll. part.)
Abondance d’autocars en attente, un jour de marché sur la place de Verdun. CPSM bord dentelé. (coll. part.)

Autocars siglés Gaubert  un jour de marché sur la place de Verdun. On note aussi des taxis à l’attente. La variété des modèles de cars témoigne de la croissance rapide de l’activité.
Autocars siglés Gaubert un jour de marché sur la place de Verdun. On note aussi des taxis à l’attente. La variété des modèles de cars témoigne de la croissance rapide de l’activité.

Cars Gaubert à l’attente place de Verdun. CPSM bord dentelé. (coll. part.)


mise à jour septembre 2016