VIROFLAY

Nous contacter

19 février 2016

Rendez vous ICI

Sites cartophiles

19 février 2008

De nombreux sites cartophiles ont été rassemblés pour vous dans la rubrique Liens, article Sur la Toile. Ne manquez pas d’y aller pour des visites virtuelles variées.

Photos anciennes de Viroflay

24 août 2005

En rédigeant l’article Des cartes sur la Toile, j’ai découvert une série de photos de Viroflay datant de 1905. Elles représentent la Villa bon repos et un étang (donc pas sur le territoire de la commune). Une recherche sur Chaville donne trois photos d’un étang. Ces photos proviennent de la base de données Mémoire mise à disposition par le ministère de la culture.

Le quartier du Haras

 

Le terrain du Haras a été loti dans les années 1925. Il a gardé un caractère villageois, animé par diverses associations.

Le lotissement rassemble de nombreux pavillons le long de rues rectilignes. Il occupe un quadrilatère limité par la route nationale, la rue Amédée Dailly, les voies de chemin de fer rive gauche et l’avenue Gaston Boissier. Un comité des fêtes a animé le quartier dès l’origine, organisant une élection de sa reine, mettant en place une "commune libre" avec garde-champêtre, pompiers, fanfare et harmonie (les Bigophones).

La rue de la Grâce de Dieu, maintenant rue Amédée Dailly, borde le Haras à l’Ouest. On voit d’abord les terrains cultivés du Haras et le grand bâtiment à pan coupé qui subsiste. Un mur en avant-plan délimite ce qui deviendra la rue Pierre Grenier. Sur la vue suivante, les constructions ses ont développées, l’amorce de la rue étant visible.

Limite ouest, Dailly

Le haut du Haras, vers la grâce de Dieu (coll. part.)
Le haut du Haras, vers la grâce de Dieu (coll. part.)

Rue Amédée Dailly, ancien chemin de la Grâce de Dieu. CPA circulée légèrement coloriée. Coll. part.
Rue Amédée Dailly, ancien chemin de la Grâce de Dieu. CPA circulée légèrement coloriée. Coll. part.

zoom

On voit que la montée en ligne droite est en tranchée au niveau du plateau. (détail)
On voit que la montée en ligne droite est en tranchée au niveau du plateau. (détail)

L’immeuble du Haras. (détail)
L’immeuble du Haras. (détail)

La même zone en 1929, déjà bien bâtie. (coll. part.)
La même zone en 1929, déjà bien bâtie. (coll. part.)

En bordure du Haras, près de la voie ferrée, le haut de la rue Amédée Dailly (coll. part.)
En bordure du Haras, près de la voie ferrée, le haut de la rue Amédée Dailly (coll. part.)

Les rues

Quartier du Haras. Collection Syndicat d’initiative n° 6.  (coll. part.)
Quartier du Haras. Collection Syndicat d’initiative n° 6. (coll. part.)

Bas de la rue Robert Hardouin.
Bas de la rue Robert Hardouin.

Rue Robert-Hardouin. Cliché C. G. 2011
Rue Robert-Hardouin. Cliché C. G. 2011

Rue du Lt Col Le Sabazec, avec à droite le départ sur la rue Robert Hardouin.
Rue du Lt Col Le Sabazec, avec à droite le départ sur la rue Robert Hardouin.

Une réimpression de la même vue (noter le déplacement de la légende). A noter aussi l’unique point d’éclairage public au croisement des rues. Une visite du quartier actuellement montre une forte densification des constructions, des surélévations, qui rendent parfois difficile la localisation. CPM E. Malcuit n° 3908, dos clair divisé, circulée.
Une réimpression de la même vue (noter le déplacement de la légende). A noter aussi l’unique point d’éclairage public au croisement des rues. Une visite du quartier actuellement montre une forte densification des constructions, des surélévations, qui rendent parfois difficile la localisation. CPM E. Malcuit n° 3908, dos clair divisé, circulée.

La rue des Fleurs. Vue animée. CPA n° 15, Edition Roux à chaville. CPM circulée le 20/11/1934. (coll. part.)
La rue des Fleurs. Vue animée. CPA n° 15, Edition Roux à chaville. CPM circulée le 20/11/1934. (coll. part.)

Animation dans la rue des Fleurs. CPA circulée le 5/8/32.

Animation de la rue de Fleurs (détail).
Animation de la rue de Fleurs (détail).

Vue animée de la rue du Parc. Cette rue est parallèle à la route nationale. A noter l’unique point d’éclairage public au croisement des rues. Le nombre d’enfants témoigne de la vitalité du lotissement récemment bâti. CPM dos clair divisé, circulée, 1933.
Vue animée de la rue du Parc. Cette rue est parallèle à la route nationale. A noter l’unique point d’éclairage public au croisement des rues. Le nombre d’enfants témoigne de la vitalité du lotissement récemment bâti. CPM dos clair divisé, circulée, 1933.

Le Haras reste une exception sur la commune avec son quadrillage de rues. Après la seconde guerre mondiale, plusieurs rues ont reçu les noms de martyrs de la Résistance.

Une vie de quartier

La commune libre du Haras a fondé cette mairie et organisait des fêtes très courues. Un comité a repris ces festivités (coll. part.)
La commune libre du Haras a fondé cette mairie et organisait des fêtes très courues. Un comité a repris ces festivités (coll. part.)

Trois jeunes administrées
Trois jeunes administrées

Le siège de la Commune Libre du Haras
Le siège de la Commune Libre du Haras

Les fêtes de quartier se sont poursuivies jusqu’en 1975. En 1990 l’association Hip Hip Haras ! a repris la tradition et une fête annuelle anime le quartier fin mai depuis 1991 autour d’un thème.


mise à jour juin 2013